Méthode SODIS
Méthode SODIS

Méthode SODIS

Comment rendre l’eau potable dans une bouteille en plastique exposée soleil?

En utilisant le procédé SODIS (désinfection solaire), la méthode est reconnue par l’OMS, et très simple à mettre en œuvre.

Mise en place du procédé SODIS:

Matériel nécessaire:

Une bouteille en plastique avec les caractéristiques suivantes:

  • Transparente et dépourvue d’étiquette.
  • Neuve ou en très bon état (sans rayures).
  • Contenance maximum: 2 litres.
  • En PET, PVC non recommandé.
  • De préférence non consignées, car plus fines, elles permettent ainsi une meilleure pénétration des rayons.

Comment reconnaitre les différentes bouteilles en plastique? La bouteille en PET brule vite et dégage une odeur douce, contrairement au PVC qui s’enflamme difficilement et dégage une odeur âcre. Une classification des plastiques sous forme de triangle est inscrite sous la bouteille 1=PET, 2=PEHD, 3=PVC. Les bouteilles en verre sont déconseillées car moins efficaces.

Les études des années 2000 ne démontraient aucune toxicité pour l’utilisation de ces bouteilles en plastique, en effet, aucun photo-produit n’a avait été retrouvé dans l’eau ou sur la paroi intérieure, très probablement à cause de la faible durée de contact entre l’eau et la bouteille (car consommée dans les quelques jours). Les récentes études indiquent: Les plastiques de classe 1 (PET) et classe 3 (PVC) sont malheureusement considérés aujourd’hui comme pas surs, ce sera donc une solution de secours, et très certainement moins toxique qu’une bouteille neuve stockée depuis plusieurs mois….

Collecte:

  • La bouteille sera soigneusement nettoyée, ainsi que son capuchon.
  • Elle sera remplie au 3/4 de sa contenance, d’une eau claire, de préférence collectée dans une eau en mouvement, puis sera agitée pendant au moins 20 secondes afin de l’oxygéner.
  • le complément sera ensuite effectué jusqu’au remplissage complet, et il ne faut pas laisser d’air.

L’eau doit être la plus transparente possible pour permettre l’action des rayons, un moyen simple de connaitre sa turbidité (<30 UNT) est de placer par exemple l’étiquette du fabricant sous la bouteille posée verticalement, puis de pouvoir lire un texte ayant des caractères d’au moins 1.5 cm au travers du goulot.
Si la transparence n’est pas suffisante pour la lecture, il sera nécessaire de laisser reposer l’eau une journée (décantation) avant le traitement, les particules en suspension se déposent au fond. L’eau pourra ensuite être filtrée puis collectée pour le traitement.

Traitement:

Le soleil va effectuer différentes actions: germicide par les UV-A, augmentation de la température par les rayons IR et chimique en dissolvant l’oxygène dissout dans l’eau, la synergie des deux premières actions produit un effet plus important sur le traitement.

La bouteille sera ensuite exposée aux rayons du soleil dans les conditions suivantes:

  • Exposition durant 6 heures en plein soleil et 2 jours de suite par temps couvert.
  • Réduction de l’exposition à 1 heure si température >50°.
  • Zone d’utilisation comprise entre les latitudes 35°N et 35°S sans restriction d’altitude.
  • Positionner la bouteille horizontalement et ne plus la bouger.
  • Sur un support réfléchissant (tôle de zinc idéalement peinte en noir) ou mieux encore posé sur une feuille d’aluminium, le tout dans un récipient.
  • Protéger du vent et s’assurer qu’aucune ombre ne se produira sur la bouteille.

Limites de la méthode SODIS:

  • La qualité micro-biologique de l’eau est améliorée pour de la rendre potable.
  • La préparation de biberons pour les nourrissons est à proscrire.
  • Ne traite pas les pollutions chimiques.
  • Ne modifie ni le gout, ni l’odeur de l’eau.
  • Pas d’utilisation possible avec les pluies continuelles.
  • Temps de production long (prévoir 24h avec refroidissement la nuit).

Cet article est une synthèse de la méthode SODIS, pour plus d’informations vous pouvez consulter le site.

Votre évaluation :
[Total: 3 Notation: 5]

Cet article a 2 commentaires

  1. admin2459

    C’est un procédé simple que tout voyageur devrait connaitre

  2. cyriaquethomas

    Excellent article, très utile pour les voyageurs !

Laisser un commentaire